Examen et diagnostic de la maladie de Ménière

Prénom :
Email * :
* champ obligatoire.

La Maladie de Ménière est une maladie chronique affectant l’oreille interne. Elle provoque des vertiges mais se caractérise également par des bourdonnements et une baisse de l’audition survenant brutalement sous formes de crises à répétition.

Diagnostic et examens :

Si un patient consulte en ayant des vertiges, des bourdonnements, des sifflements (acouphènes), des problèmes auditifs avec des crises qui se répètent, le médecin ne tardera pas à détecter la maladie de Ménière. En revanche, après une seule crise et avec une partie des symptômes évoqués, le médecin sera hésitant et devra donc écarter d’autres pathologies.

Examens par audiométrie tonale et vocale :

Afin de déterminer l’ampleur de la perte auditive, le médecin effectuera auprès de son patient 2 tests audiométriques :

  • Tonale : En général, pour la maladie de ménière il y a une perte auditive des sons graves. Le test déterminera donc les sons que le patient ne perçoit plus.
  • Vocale : Le médecin effectuera des tests par la voie en évaluant ainsi la gêne auditive du patient sur l’incompréhension de certains sons ou de certains mots.

 Examens par test vestibulaires :

Après avoir examiné le système de l’audition, le médecin va se pencher sur le système de l’équilibre (vestibulaire).

Des mouvements involontaires (nystagmus) des globes oculaires doivent apparaitre si le vestibule et les canaux semi-circulaires sont atteints.

En effet, ces 2 systèmes tiennent un rôle essentiel sur le mouvement des yeux. Ils stabilisent le regard en fonction des mouvements de la tête dans l’espace. S’ils ne fonctionnent pas correctement ils provoquent alors un nystagmus qui est un signe évocateur d’une maladie de l’oreille interne.

Pour examiner les yeux du patients, le médecin placera sur lui les lunettes de Frenzel (cet examen est d’ailleurs appelé l’examen de Frenzel). Il s’agit d’un masque placé sur la tête du patient avec une caméra fixée sur son œil. L’image est rejetée sur un écran pour ainsi permettre au médecin de voir les mouvements de l’œil en gros plan et distinguer un nystagmus. En réalisant cet examen au repos, un nystagmus (spontané) devra apparaitre et selon les mouvements de l’œil, le médecin saura s’il s’agit d’une atteinte de l’oreille gauche ou droite.

Epreuves rotatoires :

Après avoir examiné l’œil au repos sans provocation de vertiges, le médecin effectuera le même test après avoir stimulé l’oreille interne. Le patient est assis sur une chaise toujours en possession des lunettes de Frenzel et le médecin va faire tourner la chaise plus ou moins vite afin d’étudier à l’écran le nystagmus provoqué.

 Epreuves caloriques :

Le médecin introduira de l’eau chaude puis de l’eau froide dans l’oreille afin de confirmer l’atteinte vestibulaire. Le patient ressentira un léger vertige qui s’estompera en quelques minutes. Il permet d’évaluer le niveau d’atteinte de l’oreille interne.

Enfin, pour écarter des tumeurs des voies auditives qui ressemblent à la maladie de ménière, le médecin procèdera à une IRM (Imagerie par Résonnance Magnétique).

Prénom :
Email * :
* champ obligatoire.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>