Vaincre les vertiges » Maladie de Ménière » La maladie de Ménière

La maladie de Ménière

La maladie de Ménière est une forme de vertige pouvant être très invalidante par ses symptômes caractéristiques, mais par chance elle se guérit relativement bien.

Les symptômes ?

escalier vertiges meniereLa maladie de Ménière se caractérise par un grand vertige rotatoire où tout semble bouger autour de soi. Bien souvent, le patient se voit dans l’obligation de s’allonger.

Le vertige, qui peut durer plusieurs heures, est accompagné de nausées pouvant entrainer des vomissements (pas obligatoire) ainsi que des sueurs et des diarrhées.

La maladie de Ménière s’accompagne généralement des symptômes suivants:

  • Bourdonnements ou sifflements dans les oreilles (acouphènes) pouvant à la longue réduire l’audition voire conduire à la perte totale d’audition
  • Sensation d’oreille bouchée comme si l’oreille subissait une pression (hypoacousie)
  • Maux de tête (céphalées)
  • Après la crise, le patient peut ressentir un état de confusion et des somnolences proches de la sensation d’ébriété.

 Les causes ?

Les causes sont encore méconnues. L’oreille interne suscite bien des interrogations chez les chercheurs car son environnement est très complexe. Elle regroupe le système de l’équilibre et de l’audition, c’est pourquoi les personnes atteintes ont des problèmes sur ces deux fonctionnements.

Néanmoins, il existe quelques hypothèses quant à l’origine de la maladie :

  • un traumatisme crânien,
  • un virus,
  • un disfonctionnement du système immunitaire ce qui reviendrait à dire que la maladie de ménière serait une maladie auto-immune (l’organisme se défendrait et se retournerait contre lui-même pensant qu’il combat un virus ou une bactérie…),
  • une infection.

 Les causes internes :

L’oreille se compose ainsi : A l’extrémité (vers l’extérieur de l’oreille) se trouve l’oreille externe et le conduit auditif externe, ensuite vient l’oreille moyenne avec le tympan et les osselets, puis l’oreille interne où se situe la cochlée en forme de tourbillon (composé de son liquide endolymphe) qui renvoie les sons du conduit auditif au cerveau. Dans l’oreille interne on trouve les canaux semi-circulaires, le vestibule, le nerf vestibulaire (équilibre) et le nerf cochléaire (audition). Chacune de ces parties est habillée de « poils » (cellules ciliées) qui transforment les vibrations sonores en vibrations électriques ainsi que les informations concernant le système de l’équilibre.

Schéma oreille interne et externe

Schéma oreille interne et externe

Comment ça marche ? Le son entre dans l’oreille externe faisant vibrer le tympan et les osselets. Les ondes passent sur les cellules ciliées qui les transforment en signal électrique vers la cochlée, en passant dans le liquide endolymphe et par les canaux semi-circulaires où les informations sont véhiculées jusqu’au nerf auditif et au nerf de l’équilibre. L’excès ou la diminution du liquide endolymphe semblerait être à l’origine de vertiges, d’acouphènes et de problèmes auditifs reconnus comme étant significatifs de la maladie de Ménière.

Personnes touchées :

La maladie de Ménière apparaît généralement entre 40 ans et 60 ans, même si des cas ont été observés chez des personnes plus jeunes (notamment des enfants). Selon les statistiques, elle touche un peu plus de femmes que d’hommes en occident. Sa prévalence varie selon les études de 1 sur 1000 personnes à 1 sur 10 000.

Sans certitude il apparaitrait que le stress, l’anxiété, la fatigue et les traumatismes de nature affective jouent en faveur de la maladie. Il est possible que les personnes touchées soient de nature à vouloir trop bien faire, ce sont des personnes perfectionnistes, obsessionnelles avec un QI supérieur à la moyenne.

Pour aller plus loin :

La maladie de Ménière a été décrite pour la première fois en 1861 par un médecin français, le Dr Prosper Ménière, qui lui a donné son nom. La maladie de Ménière est une affection idiopathique de l’oreille interne dont l’évolution est : chronique, capricieuse, imprévisible, mystérieuse et irrationnelle.

2 Réponsesà “La maladie de Ménière”

  1. TAHAR dit :

    Bonjour, j’ai les mêmes symptômes que vous avez cité étourdissement vomissement cette maladie elle m’a été signalé l’or j’ai effectué un scanner numérique le professeur de la radio a cité sur le diagnostique que je suis atteint du syndrome vertige Minière actuellement je suis préconisé par mon médecin de prendre régulièrement le médicament BITASERC
    en comprimé 02 par jour.

  2. morin dit :

    Bonjour, je suis au début de la maladie de Ménière et l’otorhino ma prescrit des séances de rééducations vestibulaire. Cela m’ a fait du bien , mais j’habite en campagne et le taxi n’est pas remboursé par la sécu. J’arrête au bout de 11 séances , avec une facture de 932 euros à la clé, que j’ai payés. D’autres personnes ont-elles été mises dans le même cas ? je vous assure que quand on sort de la séance, on ne sait plus où on en est et qu’on ne peut pas conduire.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *