Vaincre les vertiges » Vertige positionnel (VPPB) » Symptômes, causes et traitements du VPPB

Symptômes, causes et traitements du VPPB

Comme expliqué dans un précédent article, le VPPB est le type de vertige le plus répandu. Dans cet article, vous retrouverez les causes, les symptômes et les solutions à ce type de vertiges.

Les symptômes du VPPB :

Les symptômes du vertige paroxystique positionnel bénin sont justement décrits dans son nom.

  • Paroxystique

> Les vertiges sont intermittents, de courte durée, environ 20 à 30 secondes

  • Positionnel

> Cette sensation de vertige de position ou de vertige giratoire, apparait toujours dans la même position, du même côté

  • Bénin

> Le vertige disparaît rapidement. Il ne s’agit ni d’un trouble ORL ni d’un dysfonctionnement neurologique…
> Il peut survenir pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines mais s’estompe au fil des jours
> Il faut s’attendre à des récidives dans les mois ou les années qui suivent.

Les causes du VPPB :

Les médecins tentent toujours de déterminer s’il y a eu des antécédents tels qu’un traumatisme crânien, une infection, une liaison vasculaire, une opération ou encore un alitement prolongé.

Dans la plupart des cas, ces vertiges sont bien souvent provoqués sans qu’aucun n’incident ne les aient précédés.

Les vertiges sont provoqués par la libération et l’accumulation de microcristaux de carbonate de calcium. Ces particules se baladent dans la cupule qui l’alourdit en provoquant la sensation de vertige positionnel. Ces mêmes particules ont d’ailleurs tendance à se multiplier en vieillissant.

Le traitement du VPPB

Il n’existe pas de réel traitement qui puisse venir à bout de ces vertiges. Vous pourrez toujours tenter de prendre des tranquillisants ou des anti-vertigineux, tels que le Tanganil, le Serc ou encore le Sebelium.

Une consultation auprès d’un ORL reste le meilleur remède à ces vertiges. Il existe un traitement de manipulation, qui se nomme la manœuvre de Semont, qui est potentiellement la plus efficace, ou encore celle de Epley ou celle de Brandt-Daroff. Ces manœuvres pratiquées par un médecin, s’exécutent par le déclenchement volontaire des vertiges (examen assez désagréable pour le patient) et vise à faire déplacer les particules ou fragments de microcristaux qui encombrent et alourdissent la cupule (source de vertiges).

Explication « Manœuvre de Semont » :

manoeuvre de semont

Le médecin effectue une série de mouvements rapides sur le patient, en particulier sur son corps et sa tête. Ces mouvements vont disperser les microcristaux, pour permettre ainsi au patient d’être guéri en quelques jours. Durant cette phase de guérison, il est possible que le patient ressente un état de somnolence ou un semblant d’état d’ébriété, suite à la manœuvre de Semont. Mais les résultats parlent d’eux-mêmes, car en une ou deux séances seulement, les symptômes disparaissent comme par miracle.

En résumé :

  • Symptômes :

Vous êtes atteint de vertiges de position (suite à des mouvements rotatifs ou verticaux à horizontaux). Vos sensations de vertiges durent moins d’une minute, mais se reproduisent régulièrement et vous empêche parfois de vous déplacer.

  • Examen clinique :

1 – Le médecin évalue l’état ORL et neurologique : Si les résultats sont normaux donc négatifs à Epreuve de Romberg

2 – Epreuves de Romberg, de marche aveugle ou du FUKUDA pour démontrer un déséquilibre d’un côté : Si les résultats sont positifs à Manœuvre de Dix-Hallpike et examen de Frenzel.

3 – La Manœuvre de Dix-Hallpike provoque le vertige et disperse des particules dans la cupule. Les lunettes de Frenzel permettent de vérifier la présence d’un Nystagmus (mouvement involontaire des yeux) et la direction de l’atteinte : Si les résultats sont positifs à Vous êtes atteint d’un VPPB et devez subir le traitement par manœuvre de Semont.

4 – La manœuvre de Semont est une série de mouvements rapides qui vont disperser les particules et les remettre à leurs places.

5 – Phase de guérison : Le patient sera guéri en quelques jours après 1 ou 2 séances pour un VVPB du canal semi-circulaire postérieur, jusqu’à 5 séances pour les VVPB du canal semi-circulaire latéral.

A faire soi-même :

Vous pouvez également soulager vos douleurs vous-même, à condition qu’il s’agisse bien d’un VVPB :

  • Mettez vous en position assise sur le bord de votre lit, les yeux fermés et allongez-vous ensuite côté gauche jusqu’à apparition du vertige
  • Redressez-vous et faites la même chose du côté droit.

En répétant ces gestes 4 à 6 fois par jour, vous allez ressentir une baisse en intensité de vos vertiges avant de les voir totalement disparaître au fil des jours ou des semaines.

Les vertiges positionnels que faire lorsque l’on en souffre ?

Reconnaitre le vertige

Les VPPB, ou vertige paroxystique positionnel bénin vppb peuvent se produire dans diverses situations :

le vertige positionnel fatigue, ce sont des vertiges paroxystiques bénins VPP fatigue qui se produisent quand la personne est fatiguée. Dans le cas d’une VPPB fatigue, ces vertiges paroxystiques bénins ne durent que peu de temps. Vertiges de position et fatigue sont récurrents chez de nombreux Français.

Les vertiges yeux fermés allongés. Ces vertiges s’arrêtent lorsque la position est maintenue, et ils sont différents des vppb et fatigue.

Le traitement VPPB ainsi que les causes sont encore inconnus, ou presque. En effet, la médecine n’a pas encore trouvé de remède contre les vertiges positionnels paroxystiques bénins fatigue. Cependant, des vertiges positionnel paroxystique bénin manœuvre ont été mis en lumière .Il permet de stopper les vertiges positionnels pour un temps, mais ceux-ci pourront revenir par la suite. En cas de grosse fatigue et vertiges, la personne n’en souffrira que pendant quelques secondes.

Consulter un médecin

Le traitement VPPB n’est donc pas prévu pour tout de suite, et les personnes qui souffrent de grosse fatigue vertige devront prendre leur mal en patience. Cependant, il est important de consulter, lorsque le vertige positionnel du canal horizontal arrive.

En effet, les malades pourront alors profiter de vertige positionnel paroxystique bénin manœuvre, comme la manœuvre de Sémont ou la manœuvre Epley entre autres, qui pourront arrêter partiellement et pour un moment les vertiges. Le médecin généraliste reconduira ses patients vers un VPPB ORL, un spécialistes des vertiges VPPB. Il connait très bien le phénomène de vertige paroxystique positionnel bénin. Même si un vertiges positionnels traitement n’existe pas encore, le médecin pourra cependant mettre des mots sur les problème du patient, et peut-être lui prescire du Tanganil vertiges, et lui faire une manœuvre VPPB.

Les symptômes du VPPB

Les vertige paroxystique positionnel bénin symptomes sont les suivants : la tête tourne, notamment lorsque la personne change de position. Lors d’un vertige paroxystique bénin, il est conseillé de rester assis, au risque de faire une chute. C’est en réalité un vertige paroxystique positionnel, engendré par une perte de l’équilibre. Pour soigner les vertiges paroxystique bénin, pas de traitement mais une vppb manœuvre, visant à stopper le vertige paroxystique benin.

En France, de nombreuses personnes souffrent de vertiges positionnel, et se rendre chez leur médecin pour bénéficier d’un vertige positionnel paroxystique bénin traitement, comme la manœuvre Semont.

Les vertiges positionnels en résumé

En résumé, voici ce qu’il faut retenir sur les vertiges positionnels et le vertige paroxystique, ainsi que sur les vertiges paroxystiques causes.

Les VPPB causes : Les vertiges positionnels causes sont encore floues. Même si les médecins pensent que ce type de vertige a été occasionné par un traumatisme ou un infection, la VPPB cause n’est pas encore bien définie. Tout ce que la médecine uppb medical a réussi à mettre en lumière, c’est que ces vertiges paroxystique bénin sont causés par l’agglomération et l’accumulation de cristaux dans l’oreille interne. Les personnes qui souffrent de vertige vppb ont donc hâte que la vertige positionnel paroxystique bénin cause soit enfin définie. Il en va de même pour le vertiges positionnels traitement.

Le VPPB traitement : malheureusement, les personnes qui souffrent de VPPB ne peuvent pas encore profiter d’un traitement à proprement parler. Ils pourront cependant tester la manœuvre de Semont, qui leur permettra de retrouver la stabilité et l’équilibre. Il s’agit de demander à un proche, ou à votre médecin, de vous basculer très fort de gauche à droite. Les personnes qui souffrent de VPPB fatigue pourront également tster la manœuvre de Hallpike. La manœuvre de dix Hallpike permet en réalité de poser le diagnostique des vertiges positionnels paroxystiques bénins.

32 Réponsesà “Symptômes, causes et traitements du VPPB”

  1. Fatou Bintou Diallo THIAM dit :

    Bonjour,

    Je souffre de VPPB DU CSP. Aidez moi SVP. Je souffre trop.

  2. ali dit :

    je viens de lire votre article, il est vraiment trés intéressant,
    seulement j’aimerai bien poser une question qui me concerne.
    Moi même je suis atteint d’un VPPB depuis environ 45 jours et j’attend depuis le jour qu’il s’estampe tout seul, malheureusement aucun résultat.
    dois je attendre encors ou aller voir un spéciliste pour faire la
    manoeuvre de semont. Merci

    • catherine dit :

      La physio reste le meilleur traitement. Je vis avec le vppb depuis 10 ans, je le contrôle très bien avec la physio et l’ostéopathe.

    • Fatima dit :

      bonsoir,je vous conseille vivement de voir le médecin, puisque le diagnostique consiste à provoquer le vertige pour déterminer sa nature. j’ai le même problème et maintenant je suis en phase de traitement par la physiothérapie .

    • Monique Lepine dit :

      Oui,vous devriez allez voir un spécialiste,ou un médecin qui vous fasse faire les exercices nécessaires,
      Mon mari a eu cela en fin de semaine ,et sommes aller a l’urgence ou il y avait une médecin on ne peut plus compétente,qui lui a fait les manipulations nécessaires.
      depuis,Il se sent mieux.
      Bonne chance.

  3. AMROUCHE dit :

    je voudrais savoir le VPPB peut être comme un « prélude » à une autre pathologie plus grave? j’ai connu une phase de vertige qui m’a totalement isolé du monde extérieur et qui a réduit mon autonomie à rien. j’ai subi la manoeuvre de dix-hallpike en 2011, je n’ai pas connu de récidive depuis avec une grande précaution dans les mouvements pour éviter de provoquer les vertiges.

  4. Caroline dit :

    Bonjour, je vous remercie pour votre article. J’ai lu dans une de vos réponses à un commentaire, que vous vous contrôlez très bien vos VPPB grâce à la physio et à l’ostéopathie. Je vis moi-même avec mes vertiges depuis que j’ai 11 ans, et étant en pleine crise actuellement (comme bien trop souvent…) je voulais vous demander en quoi consiste votre traitement ostéopathique. Peut-être me ferez vous découvrir quelque chose qui me permettra d’alléger mon handicap… Je vous remercie d’avance, Caroline

  5. rost dit :

    tres éfficace.merci.

  6. DFO PAHFO dit :

    merci pour les informations à propos des VPPB.
    j’en suis atteint depuis près de trois semaines.
    j’ai craint que ce soit un prélude à un AVC.
    encore une fpois merci de m’avoir rassué.

  7. Une semaine entière avec ces fameux vertiges , c’est tout nouveau pour moi (a53 ans) et ce fut inquiétant car ces symptômes sont très déstabilisants. Les intraveineuses de Tanganil n’ayant donne aucun résultat, mon ORL ( qui a donne un nom a les vertiges positionnels) a double la dose (6 comprimes par jour) plus Sibelium, a cela 10 séances chez un Kine pour rééducation vestibulaire. J’ai commence hier: manœuvre de Sémont a reproduire 3 fois par jour a la maison. Ce soir enfin ( soit 8 jours après les premiers vertiges) je sens une grande amélioration. Enfin je peux marcher droit sans l’impression d’être sur une barque. Je ne suis plus dans le brouillard et  » ça tourne » encore un peu seulon les mouvements de tête, mais ce n’est pas très important et bien gerable. Par contre je vais maintenant craindre les récidives, étant enseignante, ce n’est pas facile de poser des jours de congés pour se soigner. Bon courage a tous. Des solutions existent pour chacun, il faut garder confiance…
    Rapsodie

  8. Suite de mon message d’hier… Ce n’est pas encore gagné!! Les troubles sont revenus dans les heures qui ont suivi mon message. Moins de nausées mais toujours la tête lourde, des déséquilibres aux mouvements de tête et une énorme fatigue. A cela s’ajoute une grande sensibilité au bruit et a la lumière. Il faudra prendre patience… Je compte sur les 9 séances de Kine qui restent….

  9. Voilà 12 jours aujourd’hui …. J’ai appris à gérer les vertiges, mais je suis toujours dans le « brouillard » avec des pertes d’equilibre lors de mes petits déplacements et lorsque je reste un court moment debout. A cela s’ajoute toujours une grosse fatigue et envie de dormir… Je trouve le temps bien long…. Je lis dans les messages précédents que l’on parle en semaines voire en mois…. Je suis un peu inquiète ( suis actuellement en arrêt de travail!)

  10. …en suis au 19 e jour suite aux premiers VPPB. Ai retrouve un rythme de vie presque normal. Reste une grosse fatigue et hypersensibilité au bruit.( ce qui ne va pas être facilement gérable des lundi pour la reprise du boulot!!). J’ai de moi même interrompu le traitement médical ( mal supporte par mes intestins intolérants au blanc d’oeuf). Je vais devoir maintenant apprendre a doser mes efforts pour éviter les fatigues et stress. Je reste inquiète cependant pour les éventuelles rechutes.

  11. maroufi dit :

    j ai le vppb depuis 2 mois j ai pris tanganyl plus d 1 mois ,maintenant je suis un autre traitement mai rien n est fait c a d je ne suis pas guéri mon oto-rhino m a fait 2 séances de position semont décrite +haut que faire s v p

  12. Nial dit :

    Merci beaucoup, c’est très informatif.

  13. MARSAUD dit :

    qu’est-ce que la physio et en quoi cela consiste? au niveau de l’osthéopathie, quel travail fait votre osthéo ? Merci

  14. Le louarne Monique dit :

    29 mai 2014 soit 4 mois apres les premiers vertiges, voilà que ce matin ça recommence. Vite Tanganyl et Vogalene. J’essaie de faire la manœuvre de S. et la ça déclenche un gros vertige rotatoire et nausées. C’est reparti. Cette fois j’ai senti venir la chose, depuis quelques jours ça tournait un peu aux mouvements de tête, la fatigue professionnelle aidant, les vertiges se sont installes. Viens de prendre RV chez mon kiné.

  15. vasseur dit :

    Je vous conseille de consulter un orl dès l’apparition de vertiges.Il pratiquera la manoeuvre d’ Epley et les symptomes devraient disparaitre de 2 à 3 semaines.J’ai eu une manoeuvre fin aout et chaque jour,je constate du mieux .c’est vrai que c’est un peu long !

  16. Charlotte dit :

    Bonjour,

    Je me suis réveillée avec un VPPB, une sensation forte de vertige dès que ma tête changeait de position. j’ai été opéré il y a 3 semaines et je suis restée alitée longtemps. Mes troubles étaient majorés par la chaleur et après un bain chaud j’ai composé le 15, je ne pouvais pas bouger dans mon lit tellement la tête me tournait. çà s’est calmé mais le trouble était toujours là. Je suis heureuse d’avoir trouvé grâce à un ami kiné, un autre un kiné spécialisé dans le traitement et le suivi des vertiges , car le médecin que j’ai vu n’y a rien compris. POur ce kiné mon trouble se voit à l’oeil nu. J’ai passé le pire quart d’heure de ma vie avec la manoeuvre qu’il m’a faite, j’ai eu la sensation de tourner à 360 degrés sur moi-même parce qu’il commence par provoquer le vertige en le majorant et la « guérrison » s’était d’attendre allongée sur le côté gauche le vertige final très fort qui marque la résolution du problème. Ensuite dormir relevée côté gauche et éviter la position allongée une bonne journée et surtout de pencher la tête côté droit, seulement la tourner.
    Mon commentaire un peu long c’est qu’il faut trouver la bonne personne, spécialisée et les kinés sont habilités à faire cette manoeuvre qui guérit. Je ne dis pas encore que je suis sortie d’affaire mais de son point de vue, une séance peut suffire.donc pour répondre à une question, non il ne faut pas attendre pour consulter, j’ai aussi craint le pire.
    Bonne chance

    • Brigitte dit :

      Je confirme une seule manip suffit si elle est bien faite, attention beaucoup d’ORL ne la maitrise pas bien
      personnellement j ‘ai commencé a avoir des vertiges en juin 2014, je suis allée chez un ORL qui m ‘a fait la manip mais les troubles sont revenus un mois plus tard en vacances, j ‘ai été chez un ORL ayant de la disponibilité (donc pas forcement le meilleur!) qui m ‘ a fait fois la manip sans succès, ne faisant qu’aggraver mes nausées.
      fin aout, j’ai trouvé un kiné vestibulaire qui m ‘a refait une manip mais qui m a aussi expliqué qu’il fallait rester 48h même la nuit la tète droite donc dormir assisse avec des coussins dans le dos .
      perso pour éviter que ma tète bouge a l endormissement, j’ai mis une minerve que j ‘avais conservée d’ancien pb de cervicales!
      depuis 2 mois je sentais que j’étais dans le brouillard
      Sur les conseils d’une amie dont il avait traité le mari à 15 ans d’intervalle, je suis donc directement aller consulter Alain Semont 29 rue de la santé à Paris.
      Il m’ a dit que mes troubles résiduels provenaient des nombreuses manip pas toujours heureuses que j ‘avais subit , m ‘a manipulé doucement , m ‘ a données des consignes pour le coucher et interdit les positions les bras en l’air, les bras et la tète en bas , les bras tendus à l horizontal.
      Il m a aussi dit que si la manip est bien faite les troubles ne ré apparaissent pas avant une dizaine d’années. Ce qui est le cas du mari de mon amie.
      Il est vraiment très doux et compétent

  17. sara dit :

    Est ce que c’est possible qu’à l’âge de 19 ans on ait un VPPB ?

  18. Sauveur dit :

    Je suis sensible au vppb couche
    Je vais etre opere en decubitus lateral avec anesthesie
    Generale.
    Est ce que je vais en avoir conscience.?

  19. choupette dit :

    bonjour
    je vous remercie de ces témoignages cela m’a permis de comprendre que ce que je vivais était bien réel ; j’avais l’impression que rien n’était vrai car le vertige de VPPB est tellement incroyablement perturbant et déstabilisant que l’on a du mal à savoir si c’est vrai.
    Je ne sais pas combien de temps cela va durer mais en tout cas c’est vraiment pénible et handicapant.
    Je souhaite bon courage à tous ceux qui comme moi ont de VPPB .

  20. choupette dit :

    bonsoir
    c’est vrai qu’avec le vertige que j’ai eu , j’ai vraiment passé le pire moment aussi de ces jours derniers. Je ne pouvais ni tourner la tête à droite ni à gauche ni en haut ni ne bas sans que les vertiges arrivent.Je ne pouvais pu rien faire à part rester assise sous peine de tomber! les bruits étaient insupportables et faisait écho à l’intérieur de ma tête!!
    Chez l’orl ; ce fut aussi un moment particulier par la manœuvre qui consiste à recréer le vertige mais cela ne pas guérit comme il le disait.
    En fait j’ai demandé à mon mari de me faire la manœuvre en question ; il a fallu plusieurs fois avant que mon état s’améliore. Mais contrairement aux dires de l’orl il ne faut pas le faire plusieurs fois le même jour sinon le cerveau en étant torturé se met à être « cotonneux ». Il a fallu quelques jours pour me remettre de ces manœuvres mais maintenant ça va mieux. Je ne pouvait pas encore courir et j’étais un peu au ralenti surtout au niveau cognitif .
    Le traitement tanganil et en croisant les infos sur internet tanakan ont certainement contribué à mon amélioration mais pas praxilène et bétahistidine dont j’ai fait les effets indésirables et que j’ai arrêté dès les premiers symptômes soit le deuxième jour .
    Ce VPPB est bénin mais pénible au niveau des vertiges qui sont importants.
    Le plus important est de trouver quelqu’un qui sache faire la manœuvre et d’avoir le bon diagnostic.
    Bon courage à tous

  21. Jonathan dit :

    Un physiothérapeute est tout simplement un kiné, seul différence est qu’il exerce son métier en Suisse. Nous parlons la même langue mais certains thermes ne sont pas pareil. Bonne journée et bon rétablissement à ceux qui sont touchés par ce syndrome.

  22. Pimprenelle28 dit :

    Bonjour,

    Suite à des vertiges de plus en plus fréquents, mon médecin m’a orienté chez un ostéopathe.
    Cela a été magique ! Sur la table, une sensation de ne plus « être dans le bon axe » un gros vertige, terrible , et de nouveau la sensation d’être dans le bon sens.
    Depuis plus de souci !

    Surtout n’hésitez pas à essayer avec un bon ostéo, c’est terriblement efficace.

    A bientôt

  23. Adrienne dit :

    Bonjour, je viens de lire en commentaire que je pourrais être soulagé grace à une manipulation d’un kiné.

    Ma question est la suivante, existe-t-il des kinés spécialisé pour les vertiges vppb ? Ou un kiné « normal » est formé pour ce type de manipulation ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *